Est-il possible de rajeunir ?

Dans sa tête, sans doute. Dans son corps, c'est moins sûr.

Car notre âge réel est celui qui est inscrit dans chacune de nos cellules .

Pour rajeunir et réduire votre risque de souffrir des maladies dues au vieillissement, vous devez donc vous attaquer en priorité aux phénomènes qui causent le vieillissement cellulaire : l'oxydation et la glycation.

 

Les avancées récentes de la médecine anti-âge ont permis de décoder ces deux processus.Et on sait désormais précisément comment les contrer grâce à des nutriments ciblés qui agissent au cœur de vos cellules.

 

Les radicaux libres dévorent vos cellules saines

Si vous vous intéressez à la santé naturelle et aux médecines anti-âge, vous ne pouvez pas avoir échappé au discours omniprésent vous invitant à combattre l'oxydation causée par les « radicaux libres », des molécules "carnivores" qui attaquent continuellement votre corps et provoquent de nombreuses maladies.

 

Ces radicaux libres ont pour origine : le tabac, l'alcool en excès, et la pollution atmosphérique (particules fines, ozone...) les pollutions chimiques

et les radiations, y compris celles du soleil ; le stress, qui produit du cortisol ; et le simple phénomène de la respiration :lorsque vous respirez, vous absorbez de l'oxygène qui vient "brûler" vos nutriments pour produire de l'énergie cellulaire. Comme un moteur produisant de la fumée, cette combustion entraîne la production de radicaux libres.

Lorsque vos cellules vivantes sont attaquées par les radicaux libres, elles s'oxydent.

 

Ce phénomène d'oxydation peut avoir un impact grave sur leur fonctionnement car il s'apparente à la "rouille" de vos cellules.

L'oxydation fait perdre leurs propriétés à vos cellules, qui s'intoxiquent puis meurent.

Dans le pire des cas, l'oxydation provoque des mutations de votre ADN, et débouche sur des tumeurs cancéreuses. À ce jour, plus de cent troubles et maladies liés à l'âge ont été attribués aux radicaux libres.

 

Vous devez également connaître le deuxième phénomène le plus important du vieillissement cellulaire : il s'agit de la glycation.Vos organes vitaux se « caramélisent »

La glycation est un phénomène naturel qui a lieu spontanément quand un sucre réducteur rencontre une protéine.

C'est ce phénomène qui est à l'origine de la caramélisation de la viande dans votre poêle : sous l'effet de la chaleur,le sucre du sang de la viande réagit avec les protéines qui deviennent glyquées, c'est-à-dire rigides et inutilisables.

 

Or, il se trouve que notre sang contient du sucre et que nos artères et vaisseaux sanguins sont constitués de protéines.

Ainsi, chaque fois que notre taux de sucre sanguin s'élève, nos protéines corporelles caramélisent un peu plus.

Ces protéines caramélisées s'accumulent tout au long de la vie et provoquent les maladies cardiaques, des dégénérescences cérébrales,de l'arthrose ou la cataracte (les protéines glyquées s'accumulent dans l'œil jusqu'à bloquer la vue).

 

Prenez le cas de votre peau par exemple. Avec le temps, les molécules de sucre de votre sang viennent se lier aux protéines situées dans votre derme. Fibres de collagène et d'élastine deviennent rigides, puis cassent sous l'effet de la glycation, ce qui entraîne des rides, un relâchement de l'épiderme, une sécheresse cutanée et des difficultés de plus en plus grande à cicatriser.

 

Le même phénomène a lieu au niveau des artères, qui deviennent alors rigides, des cellules des reins, ou de l'œil (cataracte du cristallin). Cela peut sembler incroyable mais vous pouvez même connaître précisément votre concentration en caramel dans le sang via une simple prise de sang. Il suffit de mesurer le niveau d'hémoglobine glyquée (HbA1c). Elle désigne comme son nom l'indique, la quantité d'hémoglobine qui a subi le phénomène de glycation, c'est-à-dire qui a caramélisé.

 

Comment pouvez vous ralentir le vieillissement cellulaire ?

 

De nombreuses études ont démontré qu'il était possible de protéger nos cellules contre les dommages causés par l'oxydation et la glycation, les deux principaux phénomènes liés au vieillissement et aux maladies qui y sont associées.

 

Voici comment :

 

Premièrement : manger moins. Lorsque vous restreignez votre consommation alimentaire, vous sollicitez moins vos mitochondries et la production de radicaux libres diminue [2].

 

Deuxièmement : ne pas faire d'excès de sucre ou de féculent. Quand vous mangez trop d'aliments riches en glucides, votre taux de sucre sanguin augmente ce qui va accélérer

le phénomène de caramélisation interne.

 

Troisièmement : cuire à la vapeur douce. Les cuissons à haute température engendrent

la formation de protéines glyquées.

Quand vous les mangez, celles-ci s'accumulent aussi dans votre organisme, c'est pourquoi la cuisine vapeur est une des plus saines au monde.

 

Quatrièmement : faire plus d'exercice. L'exercice physique active les voies biochimiques

qui stimulent la production de nouveaux organites. Ce phénomène est connu sous le nom de biogenèse mitochondriale [3]. La pratique d'une activité physique régulière comme

la marche, le vélo, la natation, la course à pieds pourra vous aider à stimuler la biogénèse mitochondriale. C'est également l'un des seuls moyens qui pousse votre organisme à éliminer les protéines glyquées et à éviter leur accumulation dans vos organes.

 

Cinquièmement : prendre des suppléments nutritionnels antioxydants et anti-glycation. C'est le cas par exemple du CoQ10 qui protège vos mitochondries contre les radicaux libres et de la bêta-alanine qui se transforme en carnosine dans votre corps et permet

de ralentir la glycation de vos organes.

En agissant simultanément sur les phénomènes d'oxydation et de glycation, on obtient

le meilleur moyen de ralentir le vieillissement et les maladies qui l'accompagnent.

 

Il s'agit là d'une méthode qui a fait ses preuves dans des études scientifiques, par opposition à certaines molécules miracles théoriquement supposées agir sur votre

ADN ou vos télomères mais qui n'ont jamais fonctionné en dehors d'études faites

en laboratoire sur des souris mutées génétiquement !

Écrire commentaire

Commentaires : 0