L'Aloe vera plante de la vie

 

Les premières mentions de l’usage de l’Aloès remontent

à la nuit des temps :à Sumer, sur des tablettes d’argile

du 3ème millénaire avant JC; en Egypte, outre d’innombrables

représentations sur les murs des temples et des tombeaux,

on le retrouve cité dans le Papyrus d’Eber ( 3 500 av.J.-C.) 

dans la formulation de nombreux onguents servant à embaumer

les morts.Dès l’Antiquité, Hippocrate, Dioscoride et Pline l’ancien

l’indiquent en soulagement de blessures et brûlures,de digestion

difficile et même de tumeurs.

On le retrouve largement dans la pharmacopée chinoise ainsi

que dans les traités de médecine ayurvédique indienne, deux

pratiques toujours d’actualité depuis 3000 ans.

Plus près de nous, on sait que l’aloès a poussé naturellement

en Europe jusqu’au XVè siècle, et qu’il fut utilisé par La célèbre

abbesse guérisseuse, Hildegarde de Bingen (1098-1179) contre

la toux et les refroidissements.

Ses petits noms témoignent de ces multiples vertus : plante

médecin, Docteur vert,Docteur en pot  médecin céleste (Jivaros),

plante qui guérit (Afrique), remède d’harmonie (Chine), guérisseur

silencieux (Inde)….Symbole de beauté et de sagesse, de santé

ou d’immortalité,l’Aloe vera s’offre même une citation biblique

dans le Cantiques des Cantiques …

250 SUBSTANCES EN SYNERGIE

De nombreuses études sont menées dans le monde entier

(universités et hôpitaux) :si la plante n’a pas encore livré tous

ses secrets,on sait déjà qu’elle soulage les douleurs – migraines

et courbatures -,inhibe les inflammations, favorise et accélère

la guérison des plaies, régénère les muqueuses (en bain de

bouche ou en application locale),influe positivement sur la

digestion et renforce le système immunitaire.

Et oui, rien que ça !

L’Aloe vera est constitué à 99 % d’eau de végétation.

C’est dans le 1 %restant qu’il faut chercher les petits miracles

d’une incroyable richesse qui fonctionnent en synergie, parmi

 lesquels 75 composants doués de propriétés biologiques :

18 des 22 acides aminés dont 7 essentiels, des sels minéraux

(calcium,chlore, cuivre, chrome, fer, lithium, magnésium,

manganèse, phosphore,potassium, sodium, zinc), des vitamines

(A, C, E et toutes celles du groupe B sauf la B12),des enzymes,

des sucres,des polysaccharides (acémannane, glucomannane),

et de nombreux autres principes actifs comme des anti-oxydants,

des agents anesthésiques,antiseptiques, antibactériens, 

antifongiques, anti-viraux,anti-inflammatoires ou des stimulants

immunitaires.

DRAINEUR DU FOIE

Le foie est l’acteur principal du métabolisme, un acteur souvent

muet car l’organe n’est pas pourvu d’innervation sensitive.

Ses dysfonctions se manifestent donc presque toujours de manière

indirecte : troubles digestifs, fatigue chronique,manque d’énergie. 

En prévention, il est bon de faire une cure au printemps et à l’automne 

pour une détox durable. La peau prend le relais d’un foie paresseux. 

L’aloe vera facilite l’élimination des toxines. Résultat immédiat ? 

Une peau plus pure,plus lumineuse. A essayer en cas d’acné,

souvent lié à une paresse intestinale.

ANTI MIGRAINE

La pulpe d’aloés nettoie le côlon souvent encombré de résidus

crus non dégradés par l’estomac. Evitez les crudités le soir, la

décomposition bactérienne entraîne une production de toxines

qui pénètrent dans le sang et peuvent être à l’origine de céphalées.

ANTI FONGIQUE

Ballonnements ou alternance de diarrhées et de constipations

peuvent alerter sur la présence de champignons dans le sang

ou l’intestin ; gros consommateurs de minéraux et de vitamines,

ils entraînant des carences :l’organisme s’affaiblit et ne lutte plus

contre les champignons qui désormais prolifèrent provocant des

mycoses.Un cercle vicieux s’installe imposant au foie un travail

considérable. L’aloe nettoie le sang et dégrade les déchets 

métaboliques des champignons.

ANTI CHOLESTÉROL

Il aurait un effet régulateur des lipides sanguins.

ANTI OXYDANT

Associé à une alimentation saine, le jus d’aloé entretient l’élasticité

des paroisvasculaires grâce à ses propriétés anti-oxydantes.

Il apporte en faible quantités le trio des vitamines anti-oxydantes 

(provitamine A, C, E) et de Sélénium ; des études indiquent qu’il

augmenterait également l’absorption de vitamine B12, indisponible

dans les végétaux, ce qui en fait un supplément intéressant pour

les régimes végétariens, les convalescents et les personnes âgées.

HYPO-GLYCÉMIANT

Le gel d’aloès pourrait contribuer à abaisser le taux de sucre dans

le sang chez les patient pré-diabétiques ne nécessitant pas de

traitement. Dans le cas du diabète sucré (type 1), des études cliniques

menées aux Etats-Unis démontrent que la consommation d’aloé en jus

associé à un régime approprié peut réduire de moitié la dose d’insuline

exogène habituellement nécessaire en cas de diabète insulo-dépendant. 

Une piste sérieuse à suivre.

IMMUNO STIMULANT

Les enzymes contenus dans la pulpe de l’aloés protègent notre

organisme des bactéries et des virus tout en stimulant les défenses 

immunitaires par l’action de ses nombreux vitamines et minéraux.

L’AMI DES MUQUEUSES

Les champignons et bactéries infectent la cavité buccale et les gencives

rendues sensibles au contact des aliments et des boissons.La mauvaise

haleineet les aphtes sont dus dans 90 % des cas à des problèmes buccaux.

Un problème facilement traité par des bains de bouche au jus d’aloès

et ou l’utilisation d’un dentifrice  incluant l’Aloe vera et la propolis d’abeille.